Bienvenu au projet ESEC Erasmus+

Bienvenu sur le site du Project Eramus+ 'Habiliter les élèves à la citoyenneté européenne' (ESEC). Ce site a deux fonctions – il est avant tout un moyen pour passer le mot sur le projet, à diffuser en Europe le projet ESEC utile pour toutes les écoles secondaires de la Suède à Chypre et de l’Estonie au Portugal. Deuxièmement il est utilisé comme un e-communauté entre les partenaires – élèves et enseignants – du projet ESEC d’ERAMUS+.

Comme ce projet est accordé par la Commission Européenne je tiens á remercier, au nom de tous les partenaires, tous les états membres pour leur participation financière dans le projet ! C’est génial de faire partie de l’Union Européenne et d’être en mesure d’obtenir les fonds pour le développement de nouveaux concepts novateurs d’apprentissage tant pour les étudiants que pour les enseignants.

Tous les documents liés à notre projet seront librement disponibles et devront être partagé avec d’autres enseignants et les établissements au sein de l’Union Européenne sous forme de productions intellectuelles. Ces Sorties Intellectuelles sont basées sur les compétences du 21e siècle, les valeurs et savoir-vivre européens, la recherche scientifique, les communautés d’apprentissage professionnelles (PLC) et ce site/e-communauté. 

Tous les voisins de l’Union Européenne sont aussi invités à utiliser nos produits. Nous aimerions partager avec les enseignants de la Russie au Maroc and de l’Islande à Azerbaïdjan et le Moyen Orient. Je vous invite tous à jeter un œil à notre site et d’utiliser nos documents les plus inspirants. 

Si vous avez des questions veuillez nous contacter. A noter qu’une conférence de diffusion aura lieu en 2017.

Vive ERAMUS+ !

André VAN DER BLOM M.ed.
Responsable du Projet ERAMUS+ (Directeur du Projet ERAMUS+)
SCOL – Bonaventuracollege
Leiden
Les Pays-Bas

Responsabiliser les élèves à la citoyenneté européenne 

Les écoles éduquent et préparent les étudiants pour faire face à une «société mondiale» en évolution rapide où les frontières sont brouillées et les réseaux se multiplient. Cette « société mondiale » est de plus en plus confrontée à de nouveaux défis : les sociétés en mutation, les cultures divergentes, les disparités économiques entre et au sein des continents, migration, les conflits armés et à la suite un grand nombre de réfugiés, l’influence « d’autres » religions et idéologies mis à part les classiques. Ces défis qui donnent lieu à des incertitudes sont parfois la cause d’anxiété et mettent à la preuve les valeurs traditionnelles de l’Ouest (européens), tel que les droits humains, les libertés constitutionnelles, la tolérance, la prévention et la lutte contre la discrimination.

En tant qu’institut académique, les écoles (et leurs enseignants) font face à de nouvelles tâches: comment préparer les élèves pour qu’ils soient armés et qualifiés pour leur rôle dans cette société globale?

Dans la plupart des pays de l’Europe occidentale, le programme pédagogique est fortement adapté avec des programmes fixés pour la réalisation homogène de compétences cognitives et routines. La « société mondiale », par contre, nécessite des compétences qui sont plutôt basées sur l’empathie, l’anticipation, l’innovation and l’entrepreneuriat. En outre, il est de plus en plus important que les futurs membres de la « société mondiale », les futurs européens, donc les étudiants partant actuels, sont conscients des normes et des valeurs dans une société globale et sont capables de former des opinions, de s’exprimer et de faire des interférences constructives.

Alors, comment les enseignants peuvent-ils équiper leurs élèves ? Que pourraient être leur contribution ?

Cela constitue l’essence du programme collaboratif du Bonaventura College à Leiden, de Gymnasium Lilienthal à Brème, du Liceo Classico à Cagliari et de Annunciata Ikastetxea à San Sebastiàn. 

  1. Préparer les étudiants constitue deux étapes: 
    • Les équipés pour leur rôle dans la société mondialisée par le développement de compétences et de dons pseudo-transversal, tel que la pensée critique, la débrouillardise, l’analyse, l’esprit de recherche, la créativité, la curiosité, l’aptitude innovatrice, l’esprit initiative, la prévoyance, la persévérance, l’empathie, les relations humaines, etc. (cf. les résultats de la Conférence de l’UNESCO à Bangkok en Novembre 2013). Les compétences du Cadre Commun de Compétences Européennes (CCCE) servent de grande ligne. 
    • Le développement des attitudes et des valeurs pour faire une contribution constructive à une morale européenne renouvelé, fondée sur le respect, la tolérance, le sens de l’évolution des relations et la curiosité au sujet de nouvelles cultures. Il est essentiel que les étudiants venant de cultures et de milieux différents apprennent à s’exprimer et à communiquer.
    Les écoles qui participent au projet pour responsabiliser les élèves à la citoyenneté européenne encouragent les étudiants de diverse milieux à collaborer sur le plan de l’éthique pour développer des compétences transversales. Des étudiants de 15-16 ans venant de quatre pays forment des groupes de 8, à la fois dans une espace d’apprentissage virtuel (e-communauté) et des interactions physiques pour s’approfondir sur un thème. De plus, ils font des exposés des situations sociales réelles pour d’autres étudiants : des débats dans des centres de jeunesse, des exhibitions, des articles dans les journaux locaux, etc.
  2. Les enseignants des quatre écoles partenaires collaborent sur un e-communauté ainsi qu’en personne. Ils développent une méthodologie pour un apprentissage personnalisé de l’éthique. Un groupe fait le point sur la méthode des valeurs transversales, et un autre s’axe sur l’intégration de l’éthique dans le programme scolaire. Un aspect crucial de la méthodologie est l’évaluation des aptitudes transversales et aussi comment les inclure dans un dossier professionnel. La méthodologie doit être appliqué à tous les écoles secondaires pour être présenter lors des conférences nationales et internationales et sur les plateformes numériques des écoles.

Le Graduate School of Teaching de L’Université de Leiden (ICLON) fait des recherches scientifiques sur l’effet de la motivation et les aptitudes des élèves et la méthodologie de ce projet.

Les méthodologies, les guides de « bonnes pratiques » et les résultats de la recherche sont disponible par le biais des conférences internationales et locales et sur les plateformes de partage tel que School aan Zet, 'Talentstimuleren.nl', Leraar2020, Leerling2020, etc.